Le salon virtuel, complément plus que substitut au salon traditionnel !

Tout comme Internet a révolutionné la façon dont le grand public consomme et communique, le développement des technologies Web transforme la façon dont les entreprises appréhendent leur marché et gèrent les relations avec leurs clients, prospects et partenaires. Internet est logiquement devenu la vitrine et la fenêtre de l’entreprise sur le monde. Naturellement, de nouveaux modes de rencontres professionnelles en ligne émergent donc. Parmi ceux-ci, le salon virtuel qui couvre les événements corporate comme les “trade shows” (salons, foires, congrès).
Dans ce contexte, le modèle du salon virtuel est-il appelé à se développer et à se généraliser ? Parviendra-t-il à combiner les avantages des salons physiques et les multiples possibilités offertes par Internet ?

Le salon virtuel est avant tout un complément au salon physique

Il ne faut jamais comparer un salon virtuel avec un salon traditionnel, ou de dire que le virtuel va concurrencer le traditionnel, tous les deux sont complémentaires et on parle alors d’événement hybride.

Un salon virtuel reprend tous les éléments d’un salon traditionnel, comparable à ce dernier, il a pour but de mettre en relation des exposants et des visiteurs sur un thème bien précis. Si les budgets des entreprises pour ces événements ont tendance à diminuer, la rencontre reste un objectif essentiel.

De ce fait, les salons virtuels se développent peu à peu, surfant sur des tendances très favorables. Actuellement, les outils numériques apportent de réelles complémentarités qui permettent aux exposants de booster leur image, de créer des liens, et d’activer d’autres sources de prospection.

Une question se pose cependant : les salons virtuels causent-ils du tort aux salons physiques ?

Non, car le réel est un facteur clé du succès dans le b-to-b. Le salon virtuel agit comme un filtre et un rééquilibrage du salon physique. Ainsi, le salon virtuel couplé à un salon physique offre à chacun une vitrine sur le Web et permet un gain de temps et de productivité pour les participants. Il résout également une partie des problèmes liés à la mobilité des visiteurs et permet de prolonger la durée du salon traditionnel.

Mobilité et flexibilité : deux avantages essentiels du salon virtuel

Participer à un salon virtuel semble présenter de nombreux d’avantages, tant du côté des exposants que de celui des visiteurs. Ces derniers bénéficient en effet d’une entière adaptation à leurs propres disponibilités, sans aucune contrainte d’horaire ou de distance géographique. Un bon moyen pour les entreprises d’élargir leur cible en touchant les générations portées sur les nouvelles technologies.

le salon virtuel est aussi éco-responsable et permet la suppression des déplacements puisque visiteurs, exposants, conférenciers restent derrière leur ordinateur.

Trois cas de salon hybride

Pre-Event

Un choix stratégique pour mieux qualifier les prospects du salon physique.
++ : Qualification de prospects, visibilité, ROI, meilleure préparation du salon physique.

Event-Sync

Une alliance subtile et efficace. Le salon virtuel se déroule en même temps que le salon physique.
++ : forte audience, visibilité, networking efficace

Post-Event

Le salon virtuel sert de support  central de contenu et/ou d’achat pour les visiteurs en post event.
++ : audience, ROI, prolongement de la durée du salon traditionnel, accessibilité

Statistiques et données

Le salon virtuel devient un outil important pour le marketing mixte. Pour les marketers, un salon virtuel est un outil riche en données collectées sur les visiteurs : chaque action du visiteur est enregistrée.

Toutes les données réunies permettent de générer des statistiques variées et personnalisables.

Téléchargez gratuitement notre guide pour organiser un salon virtuel